Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance (GOANA-PAPIL),
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte

OBJECTIF DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION



La stratégie de communication s’inspire des expériences acquises en matière de communication pour le développement.
Cette stratégie sera basée sur une segmentation de l’audience ou de la communauté car le changement est attendu au niveau des personnes ou des groupes organisés ; or les opinions, les attitudes, pratiques, les comportements, les styles de vie et la réaction aux messages diffèrent d’un groupe à l’autre.

De ce point de vue, les données socioculturelles et sociodémographiques seront largement exploitées pour développer des actions de communication culturellement adaptées au milieu concerné.
A cet effet, les données issues des diagnostics, PLD etc., seront analysées pour pouvoir caractériser les cibles et les canaux de communication à utiliser.

L’approche multimédia est la plus adaptée au contexte du PAPIL, car elle allie l’utilisation des canaux de communication formels et informels, y compris interpersonnels.
L’approche participative (implication des parties prenantes, y compris les bénéficiaires) est privilégiée car il s’agit dans le cadre de la mise en œuvre du PAPIL de parler avec les populations et non parler aux populations.

En outre, l’approche genre sera intégrée à toutes les étapes de la conception et de la mise en œuvre de l’intervention du PAPIL en matière de communication :
-prise en considération des préoccupations et participation effectives des deux sexes,
-respect de l’équilibre ou équité entre les deux sexes,
-rejet des stéréotypes de types sexistes, etc.

Enfin, il est important de noter que cette stratégie de communication vise le changement (ou l’adoption) de comportement par toute la population cible du projet et, à plus long terme, le changement socio économique des collectivités partenaires.
Toute la stratégie du PAPIL est basée sur le principe de la participation effective des populations visant une amélioration réelle et durable des conditions de vie des populations. Mais de quelle participation parle-t-on? De quelle façon est-elle comprise et pratiquée? Les communautés locales sont-elles simplement consultées ou mobilisées lors d’activités particulières, ou participent-elles vraiment à la prise de décision concernant la planification et la mise en œuvre de ces initiatives?
Autant de questionnements que la stratégie de communication devra aider à cerner et à solutionner.

Objectifs de communication :

L’expérience a montré que beaucoup d’efforts de communication se sont concentrés sur la diffusion de connaissances et de conseils techniques ou encore sur la persuasion visant la modification de comportements.
Toutefois, le transfert de l’information en direction des communautés de base, effectué selon une intervention du haut vers le bas, n’a pas donné les résultats escomptés. L’expérience a démontré qu’au contraire il est beaucoup plus efficace de recourir à des stratégies de communication appropriées pour donner aux communautés locales la capacité :
•de discuter des problèmes et des pratiques de gestion des ressources naturelles (ou de tout autre secteur de développement) ;
•de cerner et d’analyser les problèmes et les besoins et d’en déterminer la priorité ;
•de concevoir et d’implanter des initiatives de développement concrètes pour remédier à ces problèmes ;
•d’acquérir les connaissances nécessaires pour implanter ces initiatives ;
•d’évaluer et de faire le suivi des efforts fournis et de planifier les prochaines étapes.
Ce processus de communication réunit les membres des communautés et les intervenants (les experts, les populations, les élus, les partenaires techniques, les organisations non gouvernementales, les services de soutien technique) dans un dialogue et un échange d’idées sur les besoins, les objectifs et les actions à entreprendre pour mettre en œuvre le projet
Pour mettre en œuvre une communication pour le développement local, l’on doit concevoir des outils en fonction de la connaissance du contexte ou milieu, mobiliser des ressources, élaborer des messages appropriés et en organiser la circulation vers ou entre les personnes concernées (cibles, bénéficiaires, acteurs, participants) à travers des canaux et gérer ce processus pour obtenir un impact réel et dans le sens du développement.

Compte tenu de la complexité du PAPIL et de la diversité des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du programme, les objectifs de communication suivants ont été identifiés :

-Faciliter la circulation de l’information entre les acteurs du projet (partenaires, collectivités locales, PAPIL…) tant au niveau de l’équipe du projet qu’au niveau des partenaires stratégiques ;

-Promouvoir la stratégie d’intervention du PAPIL

-Informer les acteurs locaux sur les objectifs du projet, sa zone d’interventions, ses réalisations, etc.

-Informer les populations et les conseillers ruraux sur le programme de valorisation des eaux de ruissellement et de surface

-Amener les producteurs à développer de nouvelles pratiques culturales pour améliorer les rendements

-Optimiser la coordination entre les divers intervenants du projet.

-Rendre visible les principales activités réalisées dans le cadre du projet ;

-Rendre compte régulièrement aux décideurs et aux bailleurs de fonds des performances du projet ;

Lu 12751 fois

GENRE | DEVELOPPEMENT LOCAL | FORMATION | COMMUNICATION